samedi 1 octobre 2011

Si c'est un homme


Titre : Si c'est un homme
Auteur :  Primo Levi
Edition : Pocket
Nombre de pages : 314

Résumé :On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant.
Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce. C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur. Peu l'on prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité.

Mon avis :J'ai lu pour la première fois ce livre en 3ème en 2007. Je devais le lire pour l’école. J’ai vraiment adoré ce livre, car il nous montrait ce qu’il s’est passé dans les camps de concentration par une personne qui l’a vécu : ici Primo Levi. Quand j’ai vu qu’il y avait une lecture commune, je me suis dit que cela va me faire une occasion de le relire.

Ce livre m’a fait ressentir beaucoup de sentiments différents. La tristesse dans le chapitre 4. Et de la colère quand j’arrivais à certains passages de ma lecture.

J’ai bien aimé le poème du début, je trouve qu’il résume parfaitement bien le livre et ce qui va se passer.

J’ai aimé ce livre qui n’était pas un roman, mais un témoignage qui m’a touché énormément et aujourd’hui, je remercie mon professeur de 3ème de nous l’avoir fait découvert, car il nous a appris ce qu’il se passait vraiment dans ces camps.

J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune organisée par aspare

Voici les avis des autres participants à cette lecture commune :

5 commentaires:

  1. Je me suis vraiment ennuyée à lire ce livre. C'est un livre qu'il faut lire mais je n'ai pas réussi à rentrer dedans.

    RépondreSupprimer
  2. C'est un témoignage important sur ce qui c'est passé à cette époque là dans les camps. Ils sont si peu nombreux à en être sorti et à avoir témoigné. C'est sûrement quelque chose de difficile de replonger dans les souvenirs et encore faut-il avoir la fibre de l'écrivain. Un essentiel qu'il faut que tout le monde lise un jour.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aussi découvert ce livre durant mon année de troisième ou dans ces eaux-là. C'était un choix de ma part de le lire à ce moment-là. Et ce témoignage m'a profondément marquée.
    Le poème du début... A mon sens, plus qu'un résumé de la suite... C'est surtout une façon de soulever d'importantes questions sur le sujet. Et de souligner l'importance du devoir de mémoire pour l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Un livre vraiment bouleversant. Par contre je suis assez étonnée que la mort ne soit pas plus présente...

    RépondreSupprimer
  5. Salut, j'ai découvert ton blog via LivrAddict.
    Ce livre est dans ma wish-list et en voyant ton billet, je n'ai qu'une envie : l'acheter au plus vite. Il me conforte dans les idées que j'avais de ce bouquin.

    Si tu as envie de discuter lecture, voici mon mail : lalibrosphere@gmail.com

    Bises, Noémie

    RépondreSupprimer